AS A WAY OF LIFE

nomades, anthropologue, photographe, conférenciers

AS A WAY OF LIFE

nomades, anthropologue, photographe, conférenciers

PENANG


Radio RTS


Gallerie

A Penang pour la naissance

L’île de Penang nous a accueillis pour la naissance de nos deux filles. Sa terre est sacrée, reliée à l’énergie féminine, elle porte une douceur. C’est sa douceur que nous sommes venus chercher, sa fluidité. Il y a sur cette terre un espace temps qui peut être autre, qui peut s’inventer. C’est ainsi que nous y avons créé notre cocon, celui qui nous permet de célébrer avec amour la naissance de nos deux filles. Deux énergies nous soutiennent, nous enseignent, nous nourrissent. L’océan est là, bleu intense toujours changeant. Il crée un horizon libérateur, celui d’être porté au-delà de l’espace, au-delà du temps. Il apporte son énergie fluide, changeante, et à la fois porte le rythme des marées. Il intègre ainsi l’énergie féminine de la douceur, et sa force intérieure. Il rappelle la constante de la vie, le changement et à la fois la fluidité avec laquelle nous pouvons nous laisser porter par les changements, par la vie. Il nous murmure de nous laisser guider. Puis il y a la forêt tropicale, son foisonnement de végétation et surtout ses grands arbres. Ils sont là, simplement, puissants. Ils nous ancrent à la terre par leur seule présence. Ils sont un mouvement vers l’élévation, dans la joie d’être soi, dans la confiance que tout est nous. Il nous rappelle de rayonner notre soleil intérieur dans tout ce que nous sommes, unique et majestueux. Ils sont guérisseurs, parce qu’ils nous accueillent avec l’amour universel.

Cette terre est aussi liée à nos amis, qui ont été présents dans la joie et dans la tourmente. Et surtout qui ont participé à accueillir Fibie dans l’esprit d’une grande famille, qui s’étend au-delà des cultures, dans une humanité unie.

Un nouveau départ

Nous n’allons pas reprendre la route. Parce que reprendre la route signifierait retourner dans notre vie de nomade telle qu’elle était. Nous allons vivre un nouveau départ, une nouvelle vie de nomades à créer ensemble. Tout est à réinventer, à créer.

Nomades sur la route

L’horizon est ouvert sur l’infini. Cela fait naître une certitude intérieure, nous sommes guidés et en accord avec notre chemin de vie, parce que nous nous autorisons à nous réinventer à chaque instant. Bien sûr, il y a des doutes, ils seront toujours présents, ils sont aussi nos gardiens. Ils nous poussent à nous positionner avec plus de justesse. Dans quelques jours, nous serons nomades en chemin. Une mise en mouvement dans l’accueil de ce qui est, dans une pleine réceptivité. Elle est pourtant portée par trois piliers, une sécurité qui ne peut être qu’intérieure pour qu’elle se manifeste à l’extérieur, l’écoute profonde de notre être et de notre corps pour rayonner de santé, et l’abondance que nous nous autorisons à vivre, parce que l’univers répond toujours à ce que nous croyons au plus profond de nous.  Nayla est si fière de partager sa charrette avec Fibie. Elle lui donne la main pour qu’elle se sente accompagnée lorsque nous roulons, elle lui chante des chansons, elle partage son euphorie des milliers de kilomètres parcours dans des ambiances et paysages si divers. Entourée des vibrations allègres de Nayla, Fibie a aussi plaisir à être dans la charrette. Elle observe avec ses grands yeux et semble être attentive à chaque changement d’atmosphère. Maintenant, c’est ensemble qu’elles s’endorment bercées par le léger balancement. Pour nous, c’est une sensation intense que de rouler à quatre. La gratitude, la félicité et un sentiment de liberté.

C’est à Penang que Nayla a appris à nager, à plonger, à devenir un dauphin dans l’eau. Fibie, elle aussi, danse dans cet élément. Cette fois, Nayla a aussi développé son agilité face au vide. Elle grimpe, saute au trampoline et surtout excelle au trapèze à 10 mètres de hauteur. Complètement dans son élément, elle se balance tête en bas, fait un salto arrière, et passe d’un trapèze à l’autre.

Le cœur de Penang, c'est sa multiculturalité

Musique étourdissante, lumières vives, lanternes jaunes, danses des dragons, mouvements de foule ! Nous sommes face à un cortège de plus de 90 chars décorés. Nous nous laissons emporter dans la cette farandole de couleurs, dans l’alchimie de cette célébration taoïste, le festival des 9 empereurs. Ceux-ci sont des seigneurs des étoiles qui président sur le mouvement des planètes. Ils sont les gardiens du registre de la Vie et la Mort.

En procession, le cortège traverse la ville durant la moitié de la nuit. Sur chaque char, une personne est possédée par les esprits et entre en transe. Nous les voyons tremblants, parfois courants, gesticulants. Selon la tradition, certains dévoués effectuent aussi des mutilations ritualisées.

Singapore

Pour des questions de visa, nous sommes obligés de sortir du territoire malaisien. Nous choisissons de partir quelques jours à Singapour. Alors que les lumières de la ville s’illuminent dans la pénombre, Singapour se dessine face à nous. Ses hauts buildings se reflètent sur l’étendue d’eau dans la quiétude du parc. Cette ville est en mouvement constant, évoluant, se réinventant au gré d’une imagination passionnée de créer de nouvelles possibilités. Singapour sera pour nous une alternance entre tour futuriste et végétations. C’est un des pays les plus densément peuplés au monde et pourtant c’est une ville jardin avec plus de 50 parcs et 4 réserves naturelles. Cette mégapole est reconnue comme l’une des plus vertes au monde. Au cœur d’une architecture extravagante s’immisce la végétation luxuriante, en amenant une sensation de bien-être.